Auto Escape
FootShopping
WannaWeb


Mexique il y a 4459 jours
Guatemala il y a 4445 jours
USA il y a 4430 jours
Polynésie il y a 4397 jours
Australie il y a 4370 jours
Nouvelle-Calédonie il y a 4323 jours
Malaisie il y a 4283 jours


tom sur Bonus de Photos
Lucie sur Roman Photos
Claudine casin lignele sur Roman Photos
Alizée sur Qui sommes-nous?
Pharmacie sur La santé

 Accueil » Itinéraire » Guatemala » Roman Photos

Roman Photos

LE GUATEMALA
Du 11 septembre au 30 septembre 2007

Nous attaquons notre descente vers le Guatemala, direction Chetumal la frontière entre le Mexique et le Belize.
Tout commence bien, par Agathe et Emma qui ont la gastro…. On y va quand même, c’est parti avec le petit seau et les sachets plastiques dans la voiture, au cas où !!!
Plus on s’achemine vers la frontière, plus le Mexique authentique nous montre son vrai visage







L’ouragan Emilie a fait des siennes seulement quelques jours avant notre passage. Et on a évité de peu Félix, pas joli, joli…



Nous trouvons un petit hôtel au bord de la lagune de Bacalar pour passer la nuit, avant d’affronter le passage des frontières.



Les paysages verdissent en traversant le Belize.
Les douanes à l’entrée du Guatemala décident qu’il nous faut une autorisation pour la voiture de loc…. Après 1h30 de palabres, grâce à un gamin du coin qui fait l’interprète et la négociation nous passons ! Les enfants curieusement sont sages en voiture, même après 8 heures de route….







Nous dormons au bord du lac de Petén Itza, dans un petit coin perdu El Remate, à l’hôtel « Mon Ami » tenu par un français venu ici au Guatemala 30 ans plus tôt et y étant resté ! Nous trouvons le rêve des enfants, un dortoir pour 9 sur le toit d’une paillote, dans les arbres au milieu de la jungle !







Bizarrement, aucun scorpion, ni serpent, ni araignée ne nous est tombés sur la tête durant la nuit !!!
Une balade dans la jungle à cheval ravit petits et grands.





La baignade dans le lac devant l’hôtel ne nous dépayse pas des eaux turquoise et claires de la mer des caraïbes.



S’il existe encore un bout de jungle sauvage au bout du monde où se trouvent les restes colossaux d’une civilisation disparue, c’est la réserve naturelle de Tikal. Il y vit encore des jaguars et des pumas, que nous ne verront malheureusement pas, mais aussi des singes araignée, et multitude d’oiseaux, de plantes et d’arbres tropicaux.
Nous visitons au pas de course les ruines de magnifiques temples construits pas les Mayas au 7ème siècle avant JC ; certains sont intacts, d’autres restaurés, et la plupart encore ensevelis sous une végétation luxuriante.
La visite se finit de nuit, dans des sentiers de la jungle, heureusement accompagnés par un garde armé !







Les filles défont finalement leurs petites tresses, merci les mamans de passer 1h30 sur chaque tête…avec un peu d’aide.

Nous terminons le lendemain la visite de la réserve de Tikal par l’ascension d’un arbre géant, mirador de tout le site, mais seuls quelques uns d’entre nous peuvent le faire car il a plu et les marches sont des savonnettes.
Le lac aux crocodiles est bien sur sans barrières protectrices… nous avons songé un instant pousser le garde à l’eau pour que les enfants assistent au repas des crocos !









Nous traversons tout le Guatemala, en passant par collines verdoyantes, champs et villes d’un autre temps, durant une petite 12 aine d’heures de voiture… Nous avions omis dans nos prévisions que nous étions la veille d’une fête nationale au Guatemala, ce qui perturbe quelque peu le trafic dans la capitale Ciudad Guatemala !









Nous arrivons tout de même à Antigua petite ville d’altitude nichée au milieu des volcans, à l’hôtel San Vincente, petit hôtel hacienda avec une magnifique cour intérieure fleurie.
Nous aurons la surprise d’être réveillé à 7h15 par des « holà ! » incessants suivi de « Hugo » débités par le perroquet de l’hôtel !









Le lendemain nous flânons dans les rues pavées d’Antigua, splendide petite ville à l’architecture hispanique, au charme indéniable, aux maisons colorées basses, d’où émane la douceur de vivre. « Nous pourrions parfaitement y vivre, cela me rappelle mon enfance en Italie… »





Nous pénétrons dans un marché couvert, riche en couleurs et portraits ; les gens ont la gentillesse et la joie de vivre que l’on aurait tendance à oublier ; accompagnés de petites têtes blondes, nous sommes le point de mire !







Nous sommes invités à déjeuner par un Guatemalas rencontré à l’hôtel Mon Ami, Marie lui avait soigné une blessure. Nous nous redécouvrons les saveurs de la cuisine italienne !
Nous assistons au défilé de la fanfare et des majorettes dans les rues.







Nous entamons les pentes escarpées du volcan Pacaya, à pieds pour la plupart et à dos de cheval pour les petites. Après 1h30 de marche vivifiante, la vue du volcan dans toute sa splendeur, et ses coulées de lave en fusion sont à la hauteur de tous nos efforts.
Au milieu de ce paysage lunaire, les enfants font cuire une banane au bout d’un bâton !









Nous faisons un petit détour par les musées du textile, de la musique et du café, ou se mêlent costumes d’époque, instruments anciens et description de la culture du café.





Notre périple se poursuit par un séjour à Panajachel au bord du lac Atitlan.
Les rues sont bordées d’échoppes de textiles et souvenirs où une partie de la troupe flâne, tandis que l’autre partie se repose à L’hôtel.
La vie est décidément très peu chère ici et nous permet de nourrir même nous les Dubrous pour presque rien, soit 2 à 3€ par personne !!! Car qu’est ce qu’ils mangent !!!







Nous avons la chance d’être enfin accueillis dans une école primaire pour assister à un petit bout de vie scolaire. Notre stupéfaction ira grandissante au fil des minutes… Une école d’un autre siècle, tant par la vétusté, que le mobilier et le matériel archaïque, le bruit, la bonne volonté des maitresses, mais surtout l’inintérêt total de la plupart des enfants pour l’instruction…..





Un soir, un petit garçon paraissant âgé de 3 ans tout au plus nous émeut tous aux larmes, petits et grands ; comme tous les enfants du pays il veut que nous achetions des petits souvenirs. Mais que dire devant un enfant crasseux, haut comme 3 pommes qui porte un baluchon attaché à son front plus gros que lui……la nuit dans les rues……Sa mère pas très loin, porte aussi son baluchon sur son dos comme toutes les femmes guatémaltèques, mais c’est son bébé de 3 mois…..le petit garçon a en réalité 7 ans….
Nous ne leurs achèterons rien, mais leur offriront des tacos comme repas…..
Et il n’y a pas de photos……
Et nous repartons en silence chacun dans sa voiture…..

Nous louons un bateau pour la journée pour naviguer sur le lac et visiter 4 villages typiques, vivant encore au rythme d’un autre temps et portant chacun, hommes, femmes et enfants un costume traditionnel et différant par la couleur selon le village.
Christophe et Marius ont enfin trouvé leur voie….













Nous poursuivons notre route par la ville de Chichicastenango, réputée pour son grand marché débordant de textiles et objets d’artisanat du Guatémala. Nous trouvons là grands choix de souvenirs à rapporter pour ravir notre entourage !!! Mais dans un an !!! Et oui il faudra patienter !!!







Nous fonçons vers la frontière du Mexique en traversant les sierras du Guatemala ; on se croirait presque dans nos Alpes, à par quelques bananiers et cactus dissimulés de ci et de là.





Nous arrivons à San Cristobal de la Casas, ville du Chiapas à 2000 mètres d’altitude, une des plus préservée et authentique du Mexique.
Nous croisons nombres d’églises, et de rues pavées bordées de maisons basses.







Le marché aux légumes et fruits est un des plus beaux, on y trouve de tout, même des pâtisseries de toutes couleurs et des fruits confits maison qui nous régalent.
Le marché artisanal est tout aussi magnifique, les stands d’artisanat local sont tenus par des indiens des villages alentours.







Nous trouvons un dortoir pour 10 personnes, mais il faut négocier pour reloger les 2 personnes qui y étaient déjà…. La simplicité est à son comble, que des draps de dessous et des couvertures un peu poussiéreuses, mais pour 60 pesos par personne, soit 4,20 €, que demander de plus ?



On réussit à manger un soir dans la cuisine de la dite auberge de jeunesse pour 53 pesos soit 3,80 €, un repas de spaghettis à la tomate fraiche et salade de fruits préparé par les enfants !



Nous descendons de la montagne par Palenque, ville sans importance mais à coté des plus beaux temples Mayas du Mexique, au milieu de la jungle.
Et bien non, nous ne les visiterons pas, car à la demande générale, les petites cabanes dans la jungle se transforment en Hôtel 5 étoiles local avec somptueuse piscine ou nous trempons un jour durant !
Du repos s’avérait en fait nécessaire pour tout le monde….dans des VRAIS lits et des draps qui sentent bons !!!



Nous allons même manger dans un Burger King, pour échapper un peu au pollo (poulet) quotidien !



Ainsi par 10 heures de route s’achève notre retour vers Tulum, où nous décidons de nous poser à nouveau à Café del Mar pour 3 jours.
Nous retrouvons notre petit havre de paix, les pieds dans l’eau…











Bilan du 1er mois :
Les Dubrous mangent beaucoup…
Les Perez fument trop…
Les enfants sont en forme, donc……

ON CONTINUE !!!!

RV : LES USA

Ecrire un commentaire

  

Laisser un commentaire